© 2017 PAR S.O.S PSYCHOSOCIAL 

  • https://www.facebook.com/SOS-Psychos
  • White Twitter Icon
  • White Instagram Icon
  • White YouTube Icon

SUIVEZ NOUS

Adage : Je suis responsable de ce que je dis, mais je ne suis pas responsable de ce que tu comprends.

La communication est relier au verbatim (mot à mot), au gestuel  (langage du corps) au paralangage  (intonation de la voix). La communication est aussi relier à la culture et l’environnement social ou les deux personnes se trouvent. La communication entre deux personnes peut être très différente dépendamment du lieu, de la culture ou les deux personnes sont issues.  

  • La communication verbale : les mots – 7% du message

  • La communication paralangage : les intonations, le rythme, le volume – 38% du message

  • La communication gestuelle: les gestes, les mimiques, la posture – 55% du message

 

 

Quand je dis que la communication gestuelle, joue un plus grand rôle dans la communication, c’est que celle-ci est la plus apparente dans les premières secondes d’entré en relation. Un mari qui entre en retard et qui voit sa femme avec des yeux de feu et les bras croisés, sait très bien que son épouse est en colère avant même qu’elle dise un mot. Il y a confusion dans la communication quand un des systèmes de communication entre en contradiction avec l’autre système. Prenons par exemple un employé de bureau demandant à son collègue de l’aider à finir un travail urgent.  Dans le gestuel il y a l’ouverture et la fermeture face à l’autre. Tous les deux dans la communication verbale peuvent donnés une même réponse soit affirmative ou négative. Ce qui complique la communication c’est quand une des réponses verbales, contredit une réponse gestuelle, ou paralangage. Dans la fermeture face à l’autre, une personne peut donner son accord pour aider la personne tout en étant fermée par des gestes « bras croisé » ou un paralangage un peu froid, pas accueillant. Ce qui sous-entend, oui je vais t’aider, mais tu ne m’en donne pas le choix. Cependant un sourire avenant, une attitude positive et un paralangage doux et calme et courtois démontre un bon vouloir du collègue à vouloir aider celui qui en fait la demande.

 

Le problème de communication est relier à une mauvaise compréhension des systèmes de communication, soit le verbale, le paralangage, le gestuelle. Les problèmes de communication peuvent se compliquer quand il y a deux cultures différentes qui entre en relation. Le conditionnement social diffère d’un pays à l’autre. La mauvaise interprétation des signaux non verbaux, des codes sociaux issus de culture différente peuvent entraîner un bris de communication. De même dans des familles ayant la même culture, il peut aussi avoir des bris de communication, car ces bris de communication sont relier au savoir être et au savoir-faire.

 

Le savoir-être coïncide à l’aptitude de produire des gestes et des réponses ajustées à la société humaine et à l'entourage. Cette prédisposition s'acquiert en partie par la compréhension du savoir-faire démonstratifs. Les recherches en enseignement correspondants au savoir-être ont pour objectif de découvrir les solutions éducatives permettant aux étudiants d'acquérir « savoir-faire » davantage l’habileté de gestes et de réactions ajustées à leur personne et à leur milieu : empathie, comportement approprié considération, action commune, coopération, affirmation de soi, communication, gestion des conflits...

 

Cette apprentissage du savoir être commence par l’apprentissage du savoir-faire. C’est en apprenant à faire et à reproduire un comportement adéquat que le savoir être s’exprime à l’intérieur de nous.  Selon Sigmund Freud, tout se joue de 0 à 6 ans sur le plan comportemental. Pourquoi à partir de 0 tout simplement le cerveau de l’enfant à naître enregistre tout sur son environnement extérieur. C’est pourquoi un enfant est capable dès sa naissance de reconnaître la voix de sa mère. Durant les premières années de l’enfance, l’enfant est assujetti à son environnement familial.  Donc il apprend les comportements sociaux que ces parents lui transmettent.  La transmission des apprentissages se fait souvent par modeling, c'est-à-dire que l’enfant imite le comportement des parents. Si les comportements des parents sont adéquats, l’enfant aura un apprentissage adéquat et sera en mesure de réagir d’une façon correcte en société. Cependant si un enfant vit dans une famille dysfonctionnelle, celui-ci va réagir et interagir en  fonction du modeling parentale appris. Donc on devient la personne qu’on nous a appris à devenir, nous sommes le résultat de notre passé, du modeling parentale.

 

Tout cela pour dire que les problèmes de communications sont fort complexes. Car notre cerveau enregistre des donnés depuis notre naissance et réagis par comportement appris. Si nous prenons comme exemple, une famille dysfonctionnelle qui réagit avec un paralangage fort et menaçant, en criant et hurlant et ayant des gestuelles agressif, sa communication verbale, va en être très réduite. Car son vis-à-vis qui soit son conjoint, conjointe, collègue, ou enfants ce qui va retenir le plus, ce n’est pas son mot à mot de sa communication verbale, mais l’agressivité du paralangage et de la gestuelle inappropriée qui va imprégner les personnes concernées qui sont victimes de ces agressions. Tout cela engendre une communication brisée. La raison c’est que les fonctionnements de bases dans la communication relier au savoir être mentionné plus haut sont inexistant dans le fonctionnement intrinsèque de l’agresseur(e). Souvent on attire ce que nous sommes. Fréquemment dans des situations de bris de communication, nous voyons des personnes ayant appris ce genre de comportement durant l’enfance en voyant leurs parents interagir entre eux de la même façon. Ce qu’on appelle des liens générationnels. Même si tout se joue entre 0 et 6 ans selon Sigmund Freud ce qu’on appelle le fondement de base de la personnalité. Il est possible de modifier ces comportements malsains qui détruisent la communication en travaillant sur la modification du comportement en apprenant à écouter d’une façon adéquate l’autre sans jugement par l’écoute active en approche rogérienne. Donc il suffit à reformater le cerveau si on peut dire cela par analogie au système informatique  par une technique d’apprentissage positive. Mais pour cela il faut que les deux personnes impliquées ou la famille, collègues puissent être en mesure d’appliquer cette technique d’écoute active « savoir-faire » et avec le temps avec cette technique d’apprentissage tout redeviendra dans l’ordre « savoir être ».  Sachant qu’il est possible de reprogrammer le cerveau en modifiant le comportement négatif par un comportement positif.

Problème de communication